Heures au format UTC - 5 heures [ Heure d’été ]


Règles du forum


N'hésitez pas pour y intégrer une affiche et quelques images avant vos liens. Juste un petit effort de présentation SVP


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
En ligne

Inscription: Avr 2018
Messages: 248
Points: 249
Sexe: Non specifié
Posté: 10 Nov 2018, 21:34 

Merci Delph,

Bien qu'ayant vu quelques-uns des films offerts ici, j'avoue assez mal connaître la filmographie de Jennifer Jones. C'est toutefois avec intérêt et grand plaisir que j'ai lu vos cinq critiques qui s'apparentent à une belle déclaration d'amour, donnant dès lors envie d'en découvrir davantage. Déclaration d'ailleurs qui ne s'adresse vraisemblablement pas à Jennifer Jones uniquement, mais à la création cinématographique dans son ensemble. Et bien, disons-le, quitte à assumer un côté très légèrement romantique, c'est tout de même beau une déclaration d'amour : C'est enthousiaste, fougueux, pétillant, plein d'exaltation, et donc forcément communicatif. Offrir des films pour que d'autres les aiment, et offrir des mots pour dire à quel point on les aime, c'est là une belle image du partage.

Pour ma part, je ne rajouterai donc qu'une chose : Si vous n'avez jamais vu Jennifer Jones dans "Angel, angel"... Et bien, vous en avez de la chance!

... Pardon, Delph.... Vous l'aurez compris, c'est bien sûr seulement une plaisanterie (hein? Oui, totalement nulle, j'en conviens... Je reconnais qu'en plus de mon côté romantique, j'ai un côté "blague à deux sous" assez pénible... Je ne le ferai plus, promis).

Donc, plus sérieusement, merci encore pour ce fort joli et fort complet partage, à la fois de cinéma et d'amour (quant à moi, je vais sans doute commencer la dégustation par votre savoureux Lubitsch).


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2018
Messages: 161
Points: 163
Sexe: Non specifié
Posté: 15 Nov 2018, 13:31 

Stazione Termini et Indiscretion of an American Wife sont maintenant disponibles en VOST.fr (sous-titres français faits maison), et dans les prochains jours j'essaierai de faire des sous-titres français pour Tender is the Night (allez, on y croit !).

Et il y a une meilleure version pour The Idol  sur http://rarefilm.net/the-idol-1966-daniel-petrie-jennifer-jones-michael-parks-john-leyton-drama/
Il faudrait juste que quelqu'un possédant un compte Nitroflare puisse récupérer le film et le ré-upper ailleurs...


JS Bloch a écrit:
Pour ma part, je ne rajouterai donc qu'une chose : Si vous n'avez jamais vu Jennifer Jones dans "Angel, angel"... Et bien, vous en avez de la chance!

Vu qu'il n'y a pas encore de sous-titres, je suis hors de danger pour le moment ! (c'est vraiment si mauvais que ça ?)


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Avr 2015
Messages: 3363
Points: 3371
Localisation: dans la montagne
Sexe: Masculin
Posté: 15 Nov 2018, 14:01 

Delph a écrit:
Et il y a une meilleure version pour The Idol 


Je m'en occupe...on dirait que ma connection est revenue à de meilleurs sentiments...quatre jours à me faire la gueule.


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé 
 
En ligne

Inscription: Avr 2018
Messages: 248
Points: 249
Sexe: Non specifié
Posté: 15 Nov 2018, 21:03 

Delph a écrit:
(c'est vraiment si mauvais que ça ?)


Si je devais répondre brièvement, je vous dirais : "c'est pas du Lubitsch", mais la brièveté et moi, certains auront peut-être remarqué que ça fait deux (Ah non? Ben vous êtes distraits).

Pour situer, j'avais récupéré ce film (pour lequel, je n'ai malheureusement pas de sous-titre à vous proposer, j'ai moi aussi la VO) en faisant le tour de la (longue) carrière de Roddy McDowall. Techniquement, on peut donc dire que je l'ai abordé sans a priori négatif, pour la découverte (ce qui n'était pas le cas pour d'autres "films" parce que, si vous connaissez un peu ladite filmographie, de Killer shark à Double trouble... Hé bé, y'en a du chef d'oeuvre...).

Or, comme chacun sait, parfois les délires créatifs des années 60 sont tellement "Lucy in the sky" qu'ils sont qualifiés de "mauvais trips" par certains, et de "films cultes" par d'autres, sans que ça se discute vraiment. Pour ma part, je dirais qu'Angel, angel (que l'on doit, j'imagine, envisager comme la critique sous acide d'une société en pleine dégringolade) est... hautement baroque, et ce dès les premières secondes. Bon, en toute honnêteté, je n'ai pas la certitude d'avoir exactement compris où le réalisateur voulait en venir (je crois que lui non plus, du reste) et je n'irais pas jusqu'à prétendre que je le regarderais toutes les semaines, mais j'en garde tout de même un bon souvenir, ça m'avait fait rire (ce qui n'était peut-être pas l'objectif escompté).

Je confirme donc que ma remarque relevait vraiment plus de la boutade que de la critique, et je ne déconseille d'ailleurs pas ce film. Pour les amoureux de Jennifer Jones, ça me semble quoi qu'il en soit incontournable de faire un tour d'horizon complet de sa carrière. Pour les autres, qui restent de toute façon des cinéphiles curieux, il serait dommage de se priver d'une expérience qui a l'avantage d'être originale. Sans compter qu'il y a de jolis collages, des costumes signés par le beau-frère de Donald Cardwell, des gens qui dansent encore mieux que dans Amicalement Vôtre, une musique qui serait en grande partie responsable de l'overdose fatale de Jim Morrison, et des dialogues tellement incongrus que, même si l'on est totalement réfractaire à l'anglais, on est guère désavantagé au niveau de la compréhension de l'ensemble.

Du coup, et pour synthétiser, je dirais que si vous n'avez jamais vu Roddy McDowall dans Rabbit test, et bien regardez-le plutôt dans Angel, angel, down we go. Au moins, il y a Jennifer Jones.


@Vekkialli : Courage face aux aléas de connexion qui, en prime, ont l'air fréquents (4 jours de bouderie, ça laisse du temps soit pour relire Sénèque, soit pour exploser la box à coups de masse jusqu'à ce qu'il n'en reste rien).


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Avr 2015
Messages: 3363
Points: 3371
Localisation: dans la montagne
Sexe: Masculin
Posté: 16 Nov 2018, 03:19 

https://multiup.org/download/c16805c132 ... e_idol.avi
ou
1966___The_idol.avi - 896.6 MiB


The Idol  

voilà...tout frais du matin.


Dernière édition par Simon le 16 Nov 2018, 11:26, édité 1 fois.
Lien uptobox prolongé


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Oct 2016
Messages: 321
Points: 380
Sexe: Non specifié
Posté: 18 Nov 2018, 12:53 

Les sous-titres de :

Angel, Angel, Down We Go (1969) Youtube ENG
New Frontier (1939) Youtube ENG
Tender is the Night (1962) FR

À voir si synchros.

https://mega.nz/#!uq4nTIbb!_pwev-RZo2bP ... 79Y4wfuPDA
ou
Sous-titres films Jennifer Jones.rar - 75.9 KiB


Dernière édition par Simon le 19 Nov 2018, 17:48, édité 1 fois.
Lien uptobox prolongé


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2018
Messages: 161
Points: 163
Sexe: Non specifié
MessageSujet du message: Re: 17 11 2018 JJ
Posté: 20 Nov 2018, 09:17 

vekkialli a écrit:
https://multiup.org/download/c16805c132a82a5cdac41f6546c72910/1966___The_idol.avi
ou
1966___The_idol.avi - 896.6 MiB


The Idol  

voilà...tout frais du matin.

Merci beaucoup vekkialli pour le ré-up :)


Philippe a écrit:
J’espère qu’on arrivera à mettre la main sur la VF, ou tout au moins un ST FR, pour le magnifique, et trop méconnu, Tender is the Night.

La VOST.fr est maintenant disponible, il y avait des sous-titres français sur opensubtitles, apparemment les mêmes que ceux proposés par MouseTic, je ne sais pas du tout comment j'ai fait pour ne pas les voir lors de mes précédentes recherches.
Concernant le film j'ai trouvé une version de meilleure qualité sur Descargardineclasico, et j'ai adapté les sous-titres aux deux versions.

MouseTic a écrit:
Les sous-titres de :

Angel, Angel, Down We Go (1969) Youtube ENG
New Frontier (1939) Youtube ENG
Tender is the Night (1962) FR

À voir si synchros.

https://mega.nz/#!uq4nTIbb!_pwev-RZo2bP ... 79Y4wfuPDA
ou
Sous-titres films Jennifer Jones.rar - 75.9 KiB

Les sous-titres pour Tender is the Night correspondent à la version de 2h20, ils sont presque synchro, juste un peu en retard, j'ai fait quelques petits ajustements rapides.
Les sous-titres youtube sont "synchro", si l'on peut dire, avec tous les dialogues qui se chevauchent et aucune ponctuation, mais c'est déjà mieux que rien, ça donne une base exploitable, merci !


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Avr 2015
Messages: 3839
Points: 5595
Sexe: Non specifié
Posté: 20 Nov 2018, 09:35 

Image

Image

Image


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jan 2018
Messages: 398
Points: 410
Sexe: Non specifié
Posté: 20 Nov 2018, 19:19 

Merci MouseTic pour les ST FR, et Delph pour l'indication.

Moi non plus je ne sais pas comment j’ai fait pour manquer ces ST sur opensubtitles !
Même si, à la réflexion, je crois avoir la réponse : je vois sur opensubtitles que le ST a été mis en ligne récemment par notre ami Zundertaker (qu’on remercie également), du coup il n’y était pas encore lorsqu’on a cherché.

Ouf, ça va, pas d'alzheimer ;)


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2018
Messages: 161
Points: 163
Sexe: Non specifié
Posté: 04 Déc 2018, 02:13 

Quelques nouvelles du front !
Récemment découvert avec un immense bonheur Love Letters de William Dieterle (1945), où l'on retrouve le duo de rêve Jennifer Jones/Joseph Cotten après leur première apparition dans Since you Went Away où l'alchimie était déjà parfaite. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve que ce couple est d'un romantisme fou et d'une complémentarité absolue.

Je n'avais jamais entendu parler de Love Letters, ni de près ni de loin, et je trouve juste incompréhensible qu'un tel film n'ait pas laissé plus de traces que ça, malgré la nomination aux oscars plus que méritée de Jennifer Jones qui nous offre encore une fois une interprétation de très haute volée. Nominations également pour Victor Young qui signe une musique éthérée d'une épure bouleversante (deux notes !), et pour la direction artistique de Hans Dreier et Roland Anderson.

Spoiler:
Cliquer pour afficher le message.


Informations du message Avertir l’utilisateur
Haut
  Profil Envoyer un message privé 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante


Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit